PRÉAMBULE
Le présent texte complète le Règlement intérieur de la Jeunesse Pour Christ et définit les attributions de chaque membre dans les différents bureaux, par souci d’éviter tout chevauchement ou toute confusion de rôles, en vue d’un fonctionnement harmonieux et optimal de la JPC.
TITRE I : DU PRÉSIDENT
Article 1er : Il porte la lourde responsabilité du bureau et de toute la Jeunesse Pour Christ concernée. À ce titre, il est chargé :  de coordonner et de superviser l’action du bureau et celle de la JPC placée sous son autorité ;  d’encadrer spirituellement et socialement les Jeunes pour Christ dans sa zone de compétence ;  de représenter le bureau de la JPC partout où besoin est ;  de convoquer et de présider toutes les réunions de son bureau ;  d’établir, avec ses collaborateurs, le programme des activités mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel au niveau de sa zone de compétence ;  de faire exécuter toutes les décisions arrêtées par le bureau hiérarchique ;  de nommer ou de remplacer, sur décision de son bureau, les membres des bureaux directement inférieurs, conformément au règlement intérieur de la JPC. Ceci ne concerne alors que le président national, les présidents de région ou circonscription ;  de former, avec les autres membres de son bureau, les responsables qu’il a nommés ;  de reprendre tout membre de son bureau qui ne se conforme pas au règlement intérieur ou freine la bonne marche de la JPC, et d’en informer les instances supérieures selon la procédure ciaprès énoncée ;  de saisir les responsables hiérarchiques en cas d’une faute lourde commise par l’un des membres de bureau ;  de prononcer, à l’égard d’un membre du bureau qu’il a nommé, toute décision ou sanction arrêtée par le bureau national, régional ou de la circonscription JPC.
Article 2 :  Le président national dresse le rapport de l’action du bureau national et de la Jeunesse pour Christ nationale lors des camps nationaux de jeunes ;

2
 Il supervise l’organisation spirituelle et matérielle, ainsi que les préparatifs et le déroulement des camps de jeunes chrétiens nationaux ;  Le président du bureau de région, de circonscription, de secteur ou de localité est chargé de la sensibilisation des jeunes aux préparatifs des camps de jeunes.
Article 3 :  Le président du bureau local est chargé de la formation des Jeunes Pour Christ en observation et de leur admission dans le groupe comme membres actifs en collaboration avec le vice-président (cf. art. 33 du RI) ;  Il organise les séances pour le baptême dans le Saint-Esprit et peut faire appel à toute personne expérimentée dans ce domaine.
Article 4 : Chaque président est tenu d’informer les responsables spirituels de sa zone de compétence, ainsi que les responsables du bureau JPC hiérarchique sur les programmes des activités de la JPC dont il est le responsable pour validation sous huitaine. Il leur soumet les doléances et suggestions de son bureau. À cet effet, le président du bureau national en tient respectivement informés les présidents du Conseil spirituel et du Conseil d’administration, ainsi que le pasteur national de la Jeunesse.
TITRE II : DES VICE-PRÉSIDENTS
Article 5 : Pour ceux des bureaux comportant deux vice-présidents, le premier est chargé de la discipline, l’autre chargé de l’évangélisation.
Article 6 : Du premier vice-président – Il est le relais entre le président et le groupe ; – il est le suppléant du président en cas d’empêchement de ce dernier ; – il veille à la bonne marche des activités des groupes de jeunesse dans son rayon de travail et joue le rôle de censeur. – Dans le cas spécifique des localités, il fait lire le règlement intérieur aux nouveaux venus avant leur intégration à la JPC.
Article 7 : Outre ce qui précède, il est chargé de la discipline générale dans le groupe. À ce titre : – il reçoit les rapports de discipline, écrits ou oraux, des groupes sous son autorité et, après une enquête préliminaire, les soumet pour examen au bureau de compétence ; – il propose au bureau les sanctions à infliger aux cas jugés coupables, suivant les articles 31-36 du règlement intérieur ; – il veille sur la conduite, la ponctualité, l’assiduité, le comportement, la tenue vestimentaire et corporelle des jeunes, le matériel ou fournitures exigés : Bible, cahiers de notes et de chants JPC bien présentés… (Art. 24-26 du RI) ; – il rappelle régulièrement aux jeunes le règlement intérieur et les objectifs visés par la JPC.
Article 8 : Du deuxième vice-président, chargé de l’évangélisation Outre les fonctions de vice-président qu’il assume normalement, il est chargé de l’évangélisation. À ce titre : – il propose au bureau un plan d’évangélisation pour l’exercice en cours ; – il forme et encadre les groupes d’évangélisation en vue d’atteindre les objectifs évangéliques fixés par le bureau ;
3
– il encourage les groupes de jeunesse au témoignage ; – il initie et propose des séminaires et conférences évangéliques ; – il peut s’entourer d’une équipe d’action évangélique pour plus d’efficacité.
Article 9: Pour les bureaux ne disposant que d’un vice-président, celui-ci cumule les deux fonctions.
TITRE III : DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL
Article 10 : Il est chargé : – de représenter le président ou son adjoint en cas de besoin ; – d’assurer la rédaction des rapports des travaux du bureau. Il soumet le projet de ces rapports et du courrier à ventiler à la signature du président. À cet effet, il doit se procurer un volumineux registre de notes ; – de rappeler aux membres du bureau les résolutions prises pour la bonne marche de la JPC ; – d’établir, à chaque fin de mois, du trimestre ou de l’année, les statistiques des événements survenus au sein de la JPC : fiançailles, naissances, réussites aux examens et concours, échecs, emplois, décès, nombre d’âmes gagnées à Christ, et autres résultats enregistrés dans le cadre des activités réalisées ; – de proposer à la signature du président toute correspondance visant à créer ou à maintenir le contact permanent avec les autres groupes JPC de l’EMEC ou même hors de l’EMEC ; – de classer les documents, courriers et archives de la JPC, contenus dans des chemises à sangle refermant : une chemise cartonnée pour le courrier « Arrivée » une chemise cartonnée pour le courrier « Départ », une chemise cartonnée pour les rapports d’activités, et une dernière pour les archives ; – de veiller au travail des secrétaires des groupes de jeunesse ; – de tenir des séances de travail avec ces derniers pour la bonne marche du secrétariat ;
Article 11 : Chaque rapport du bureau sera amplié comme suit : a) Pour les rapports d’activités du bureau local : •un exemplaire au bureau du secteur, le cas échéant ; •un exemplaire est adressé au bureau de circonscription, •un exemplaire au pasteur responsable de l’Église locale, •un exemplaire pour classement dans les archives. b) Pour les rapports d’activités du bureau sectoriel : •un exemplaire est adressé au président du bureau de la circonscription JPC, •un exemplaire au pasteur du secteur ecclésiastique concerné, •un exemplaire classé aux archives. c) Pour les rapports d’activité du bureau de la circonscription JPC : • un exemplaire au président du bureau régional JPC, •un exemplaire au pasteur de la circonscription missionnaire, • un exemplaire classé aux archives. d) Ventilation des rapports d’activités du bureau de la région JPC • un exemplaire est adressé au bureau national JPC •un exemplaire classé aux archives. e) Pour les rapports d’activités et autres documents importants du bureau national : •un exemplaire au Conseil spirituel, •un exemplaire au Conseil d’administration de l’EMEC, •un exemplaire classé aux archives.
4
Article 16 : Lorsqu’un bureau ne dispose que d’un secrétaire adjoint, celui-ci se charge également de la communication. Dans un bureau ne disposant pas de secrétaire adjoint, le secrétaire général cumule.
TITRE V : DU TRÉSORIER GÉNÉRAL
Article 17 : Il est chargé : – de tenir la caisse du bureau de la JPC concernée, et d’en rendre compte ; – de financer toutes les opérations ordonnées par le bureau ; – de sensibiliser les membres des bureaux et des groupes de jeunesse en matière aussi bien d’approvisionnement de leurs caisses respectives que des préparatifs des camps de jeunes ; – il tient, à ce titre, des séances de travail avec les trésoriers placés sous son autorité ;
Article 18 :
– Il propose aux trésoriers placés sous son autorité les méthodes pratiques d’approvisionnement des caisses ; – Il rappelle les différentes quêtes organisées et motive les groupes et les insolvables à s’exécuter ; – Il rappelle de temps en temps les montants de contributions déjà perçues, aussi bien collectivement qu’individuellement sur le groupe pour besoin de transparence ; – Il veille à la bonne gestion des trésoriers placés sous son autorité ; – Il est aidé dans ses fonctions par ses assistants, qui ont charge de faciliter le recouvrement des fonds ; – Le trésorier général les réunit périodiquement pour des séances de travail.
TITRE VI : DES TRÉSORIERS ADJOINTS
Article 19 : – Ils secondent le trésorier général dans ses fonctions. Celui-ci peut leur confier certaines tâches précises dans le cadre de la trésorerie. – Ils sont chargés de la collecte des fonds dans les différentes unités inférieures (localités pour le trésorier de circonscription, circonscriptions pour le trésorier régional et régions pour le trésorier national), qu’ils mettent à la disposition du trésorier général, sur décharge. – Ils sont munis chacun d’un cahier de comptes régulièrement visé par le trésorier caissier général. – Ils n’ont, en aucun cas, le droit d’engager des dépenses sans l’avis du trésorier général.
TITRE VII : DU CONTRÔLEUR DE GESTION
Article 20 : – Il s’assure que les trésoriers tiennent des registres comptables, sans rature ni surcharge. – Il s’assure de l’exactitude des documents comptables, sur la base des pièces justificatives. – Il s’assure que les procédures de sortie des fonds ont été respectées. – Il organise des missions d’inspection pour s’assurer de l’effectivité et de la qualité des travaux entrepris par le groupe.
Article 21 :
5
Le contrôleur de gestion du Bureau national présente son rapport en séance plénière, après en avoir adressé copie au président. Après présentation en séance plénière, les contrôleurs de gestion des bureaux régionaux et des bureaux de circonscription adressent leur rapport au bureau hiérarchique.
TITRE VIII : DU CONTRÔLEUR DE GESTION ADJOINT
Article 22: Il supplée au contrôleur de gestion.
TITRE IX : DE L’ANIMATEUR PRINCIPAL
Article 23: Il est chargé : – d’après l’étymologie latine (anima = vie, mouvement), de susciter de la vitalité, du dynamisme et de l’intérêt en les jeunes pour la foi et pour la JPC à travers les chants, la musique, le théâtre, les jeux-concours, les pique-niques, les belles-lettres, le journalisme, etc. ; – de conduire les jeunes dans une intimité profonde avec le Seigneur à travers chacune de ces activités ; – de détecter, de former, d’exercer et de promouvoir des talents au sein de la JPC en regroupant les membres par domaines d’activités ; – d’organiser la formation musicale, aussi bien quant au chant vocal que dans la pratique instrumentale ; – d’organiser des activités culturelles et de s’informer de celles organisées par d’autres groupes pour une éventuelle participation ; – de promouvoir l’équipement en un orchestre de musique dans chacune des unités JPC qu’il coiffe ; – d’encourager, de corriger et de promouvoir les compositions et créations personnelles à la JPC; – de vulgariser le répertoire de chants de la JPC ; – d’organiser l’action de l’animation avec le ou les adjoints.
TITRE X : DE L’ANIMATEUR ADJOINT
Article 24: Il remplace l’animateur principal en cas d’empêchement. L’animateur principal lui confie la gestion de certains domaines spécifiques.
TITRE XI : DE LA MAMAN DE LA JEUNESSE
Article 25: Elle est chargée : – de l’encadrement intime des jeunes, sœurs et frères membres de la JPC, et de leur préparation à la gestion future de leur foyer conjugal ; – du choix et de la proposition des thèmes de causeries socioéducatives, en accord avec le bureau; – de l’éducation des jeunes à la vie sociale, sur a) la prise en charge : apprentissage de petits métiers, etc. ; b) le savoir-vivre : se tenir à table, dresser le lit, bien s’habiller, être poli et avoir un comportement convenable aux différents milieux, etc.
TITRE IX : DES CONSEILLERS
Article 26:
6
Ils sont chargés, en tant qu’observateurs avertisde l’action et de la vie du groupe : – de donner des avis, des conseils, des exhortations aux membres du bureau et aux groupes JPC sous leur zone de compétence ; – de faire toute proposition susceptible d’améliorer l’image de la JPC dans le cadre spirituel, matériel, socioculturel et technique ; – d’appliquer toutes les techniques de la rubrique « encadrement » du règlement intérieur de la JPC (cures d’âme, exhortation, délivrance, etc.) ;
Article 27 :
Leur mission sociale les convie à : – s’intéresser aux études, à la carrière et à la situation matrimoniale des jeunes (célibataires, fiancés, mariés) ; – identifier les besoins matériels de la JPC et inviter les dirigeants à œuvrer en vue de les combler.
TITRE XI : DU PASTEUR DE LA JEUNESSE
Article 28:
Outre son rôle de premier conseiller, – il encourage le bureau dans ses initiatives, spirituelles ou matérielles, en veillant à leur conformité par rapport à l’orthodoxie de la foi ; – il veille à la découverte des ministères-dons chez les jeunes, à leur éclosion et à leur encadrement pour la gloire de Dieu ; – il peut être consulté par les autorités spirituelles pour donner un avis sur la vie spirituelle des jeunes de sa zone de compétence.

Fermer le menu
CHAT
Loading...
Loading...
Aller à la barre d’outils